A écouter notre corps, on redécouvre La Vie

être aligné ouvrir son coeur

 

Il y a des périodes de la vie où tout tombe, tout s’écroule. Notre moral est au plus bas, notre corps réclame le repos, nous sommes fatigué, quelques fois nous tombons malade, nous avons l’impression que nous ne contrôlons plus rien et que tout menace de s’écrouler.

Que faites vous dans ces moments là ?

Arrivez-vous à lâcher prise et accepter que votre corps vous demande du repos ? Ou, est il difficile pour vous de vous arrêter pour prendre soin de vous ?

J’ai vécu cela dernièrement.

 

Je sentais depuis quelques semaines que j’accumulais de la fatigue. Un matin, je me suis levée avec un mal de gorge atroce, une angine.

Je savais qu’il fallait que j’écoute mon corps et que je me repose pour guérir, mais il y avait des choses que je n’avais vraiment pas envie de mettre de coté, alors j’ai continué à gérer tout ce que je pensais impossible à lâcher (mes enfants, certains engagements professionnels, la gestion de ma maison). Les vacances arrivaient bientôt, je me disais qu’il fallait juste que je tienne encore quelques semaines !

Mais la fatigue a continué à s’accumuler, l’angine à devenir de plus en plus violente et cela s’est aggravé ! J’ai eu de très grosses fièvres, je ne pouvais plus tenir debout et me lever de mon lit, je n’avais plus la force de manger… Et là, évidement, je n’ai pas eu le choix et j’ai vraiment dû tout lâcher. J’ai reporté mes obligations professionnelles d’une semaine, demandé de l’aide pour gérer mes enfants et ma maison pour quelques jours, et je suis restée clouée au lit ! 5 jours plus tard, mon corps a fini par reprendre des forces, la fièvre est tombée, j’ai pu de nouveau manger, me remettre debout. Je me sentais guéri mais j’étais encore très fatiguée.

Au début je m’étais dit que dès que je pourrais me remettre debout, je m’activerais à fond pour récupérer tout le retard accumulé par cet arrêt forcé, mais, une fois remise debout j’étais encore tellement fatiguée, que je ne pouvais simplement pas suivre le programme chargé que je m’étais fixée ! Alors j’ai lâché prise encore un peu plus sur mes peurs, sur mes soit-disant obligations (que je m’étais imposées toute seule !), et j’ai finalement continué à prendre soin de moi et me reposer. J’ai cherché à me réaligner avec mes besoins, à vivre au rythme que mon corps souhaitait, à m’écouter à chaque instant (de quoi ai-je vraiment envie/besoin là tout de suite maintenant ?), et à faire uniquement ce dont j’avais vraiment envie/besoin !

J’ai fait le point sur ce que je faisais de mes journées, j’ai trié ce qui était vraiment indispensable, ce qui me faisait réellement du bien et me ressourçait profondément, et ce qui m’épuisait et que je devais vraiment arrêter.

Et mettant cela en lumière, j’ai pu accepter de lâcher pour certaines choses que je faisais par habitude, d’autres pour être gentille, et d’autres que mon mental me poussait à garder par peur de … Et j’ai ressenti ce besoin de me réaligner avec mes réels envies et besoins du moment, de vivre à chaque moment, ce que je souhaitais, dans l’instant, sans peur et sans projection.

Cette expérience a été super bénéfique et c’est pour cela que j’ai eu envie de vous la reporter !

 

Vivre chaque instant de sa vie en fonction de ce que l’on a envie de faire, en fonction de ce que l’on a envie de vivre, ça ressemble à la liberté absolue non ?

Il n’est pas toujours facile d’accepter de suivre ce que la vie nous demande. On est parfois borné dans nos programmes, et on refuse d’écouter nos propres besoins, on a peur de lâcher prise. En décembre, beaucoup de personnes m’ont dit avoir été épuisée, stressée, avoir besoin de repos, mais combien se sont écoutées avant de tomber malade, avant de vivre un burn-out ?  

 

De cette expérience, j’en tire une belle leçon.

Celle que l’on ne peut être heureux et équilibré dans sa vie que si l’on respecte les besoins de notre corps à chaque instant. Ma période de repos intense, d’écoute de moi à chaque instant m’a permis d’être tout simplement pleinement moi-même. Et cela a été si beau, une réelle prise de conscience, que depuis je ne veux vivre plus que comme cela ! Depuis, je veille donc à m’écouter encore plus, à m’apporter ce qui est juste pour moi, sans culpabilité, à accepter chaque énergie à chaque moment, comme étant la plus juste chose à vivre maintenant.

 

J’ai pensé à un livre qui pourra peut être vous aider à vous écouter :

 

 

Je vous recopie quelques lignes ici :

Voici une situation qui explique bien le propos “écoute ton corps” : il fait nuit, ton voisin s’amène chez toi pour t’avertir que tu as omis d’éteindre les phares de ta voiture . Si tu refuses de répondre, celui-ci s’occupera d’attirer ton attention encore et encore il reviendra donc sonner non pas pour t’embarrasser mais plutôt parce qu’il t’aime et qu’il veut t’aider. Si après maintes avertissements tu te bornes à ne pas vouloir agir, c’est toi qui trouvera la batterie de ta voiture à plat le lendemain matin !
Ta super conscience agit de même avec toi. Si tu fuis le premier message ou si tu ne le comprends pas, elle t’enverra un autre et un autre encore et ce, jusqu’au jour où elle te fera arriver quelque chose d’assez puissant pour te secouer et provoquer une réaction en toi : un bon gros cancer ou une bonne crise cardiaque. Et si tu refuses encore de réagir tu en mourras, tout comme la batterie de ton automobile.
Alors ne serait-il pas préférable d’être plus attentif, plus alerte et plus à l’écoute des messages de ton corps avant qu’il ne devienne trop fort ?”

 

Ce livre est rempli d’apprentissage et de sagesse pour comprendre l’importance de s’écouter ! Il y a aussi des petits exercices à faire pour vivre plus en conscience !

 

Belle lecture 🙂

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *