Solutions concrètes pour gérer son stress

faits déclencheurs au stress

 

Ah le stress, quel mot !

 

Depuis plusieurs années, on n’entend plus parler que de ça n’est ce pas ? Les magazines en rédigent des lignes et des lignes, les médecins utilisent ce terme pour justifier nos symptômes inexplicables…

Si vous êtes comme moi et que vous n’avez pas envie de vous shooter quotidiennement à coup de Lexomile vous allez devoir un jour ou l’autre vous pencher sur la gestion de votre stress.

C’est un sujet complexe et chaque cas étant différent, je précise une fois de plus que je ne parle ici et comme partout sur mon blog d’ailleurs, uniquement de mes expériences et de ce qui fonctionne chez moi. Si le fruit de mes prises de conscience vous éclaire, alors tant mieux, sinon cela vous permettra au moins, je l’espère, d’ouvrir chez vous la porte de la réflexion.
Avant de travailler à mon compte, j’ai été secrétaire puis assistante de direction dans plusieurs entreprises et j’ai toujours eu le souvenir d’avoir été stressée par mon travail. Au fil des années, cela était devenu presque normal, inévitable : je travaille donc je stresse.

Mouais ….

Aujourd’hui maman de 2 jeunes enfants, cheffe attitrée d’une maison à faire tourner et travaillant à mon compte, j’aurais 1000 fois une raison de stresser encore plus qu’avant par ma vie débordée et pourtant sincèrement je suis la plus part du temps zen et sereine !

Qu’est ce qui a changé depuis ? De grosses prises de conscience

 

Ce qui m’a fait commencer un travail sur la gestion de mon stress, ce sont mes enfants. J’avais quitté mon job pour avoir une vie cool à la maison à m’occuper de mes enfants et à la naissance de mon 2ème trésor je me suis retrouvée dans des périodes de stress si intenses que pour une question de survie, il fallait vraiment que je regarde de plus près ce qui se passait là-dessous !

Vous voulez regarder avec moi ce qui se cache sous notre stress ?

 

1ère étape : Posons nous la question : qu’est ce qui déclenche nos états de stress, dans les faits ?

 

Quels sont les déclencheurs au stress

 

Pendant quelques jours, 3 jours ou 1 semaine selon ce qui semble juste pour vous, notez sur un carnet à chaque fois que vous vous sentez stressé, le fait déclencheur à ce stress, en ayant en tête que ce n’est QUE le fait déclencheur et non pas la vraie cause du stress (nous chercherons la vrai cause après).

Votre fils renverse sa tasse de lait sur lui au moment où vous vous apprêtiez à partir ? Votre tante insiste lourdement pour que lui rendiez visite alors que vous n’avez pas une minute pour souffler ? La caissière du supermarché met un temps infini à rendre la monnaie alors que vous êtes super en retard ? Votre chef vous dépose une pile de dossiers urgents à traiter alors que vous n’avez encore pas fini la pile des urgences d’hier ?

Ça, se sont donc les faits déclencheurs.

 

2ème étape : cherchons à définir ce que nous ressentons à ce moment là

 

ce que l'on ressent quand on stresse

 

Quel endroit de votre corps est douloureux ? Votre gorge est serrée ? Votre cœur palpite ? Vos muscles sont tendus ?

Et que ressentez vous ? Avez-vous l’impression d’être frustré ? Impuissant ? Épuisé ? Dépassé ? Coupable ? Essayez de mettre les mots les plus précis possible sur ce que vous ressentez.

Ce que j’ai compris moi ici c’est que je me sentais stressée à chaque fois que je me sentais dépassée par les événements. Quand je sens que je perds le contrôle de la situation, que je ne maitrise plus les choses, je me sens impuissante et je stresse.

Dans ces moments de stress, il est possible de ressentir des émotions très fortes, une envie de hurler, de pleurer de fuir… Laissez venir à vous tout cela et acceptez de vous laisser traverser par ces émotions. Ne retenez pas, au contraire lâchez prise et laissez sortir.

Ces états de stress sont souvent liés à ce que nous avons accumulé au cours de notre enfance, et le fait que nous n’ayons pas réussi à évacuer nos stress au fur et à mesure des évènements, alors il est temps de les laisser sortir. Cela peut être impressionnant au début, et déroutant mais sachez que plus vous vous laisserez à exprimer vos émotions, plus cela se fera en douceur.
Si vous voulez en savoir plus sur la gestion des émotions je vous conseille un livre très bien à ce sujet, pour petits et grands

 

 

3ème étape : apprenons à stopper le stress au moment où il s’enclenche

 

Stoper le stress au moment où il s'enclenche

 

Si vous arrivez à repérer le moment où le stress commence tout juste à monter, avant d’être dans le rouge intense, vous serez capable de l’arrêter.
Au moment où vous sentez le stress monter, respirez, buvez de l’eau, ouvrez les fenêtres pour respirer l’air frais, sautez sur place, trouvez comment faire redescendre la pression de manière rapide.
Apportez vous de la bienveillance et dites vous par exemple « ok Delphine, tu as le droit de ressentir du stress, il faut avouer que la situation est un peu tendue et que tu as toutes les bonnes raisons du monde d’être stressée, alors accepte ce que tu ressens, ça ne veut pas dire que tu es complètement nulle dans ta vie, c’est juste là maintenant qu’il y a quelque chose à re-calibrer et on va le faire. »
Répétez-vous des phrases positives comme « tu peux le faire », « tu es capable de trouver une solution pour que la situation soit de nouveau sous contrôle ».
En vous répétant des phrases positives plutôt que des phrases du genre « ça y est ça recommence, je n’y arriverai jamais, je suis trop nul etc, etc.. » vous ouvrez tous vos sens pour capter les indices qui vous permettront de trouver des solutions ! Restons positif et confiant même sous stress.
Votre collègue d’en face manque de boulot, vous n’aviez pas pensé à lui demander de l’aide ? Vous pouvez appeler pour prévenir que vous serez en retard à votre rendez vous et cela vous aide à déculpabiliser ?

Ainsi, vous reprenez votre pouvoir : je ne laisse pas les faits, les autres, avoir le pouvoir de déclencher mon stress mais je comprends que j’ai la capacité moi de l’arrêter en me disant des phrases encourageantes, en disant « stop je respire », en disant « non », en arrêtant de penser négativement mais positivement !

 

4ème étape : anticipons !

anticipation et organisation pour gérer le stress

 

Apprenez de ces expériences et prenez le temps pour réfléchir comment anticiper dans votre vie, pour ne pas vous retrouver continuellement en situation de stress.
Partez plus tôt à un rendez vous pour prévenir les aléas de dernière minute. Parlez à votre chef plus régulièrement de votre surcharge de travail, avant qu’il nous vous en redonne encore un peu plus. Demandez de l’aide. Trouvez vos solutions !

 

Le stress se gère aussi par anticipation au quotidien en évitant au maximum l’accumulation, en trouvant comment évacuer le plus souvent possible les micros doses de stress que nous pouvons ressentir au cours de notre journée. Accumulés ces passages de stress finissent par nous faire péter un câble pour une histoire de mouche qui pète !!
S’accorder des pauses, des moments qui nous ressourceront est signe d’une hygiène de vie positive. Même si on a l’impression que l’on en n’a pas besoin, que la journée est sous contrôle, qu’on peut encore attendre un peu avant d’aller prendre l’air, je vous suggère de le faire tout de même par anticipation.
Trouvez ce qui vous fait du bien, vraiment, au plus profond de vous et accordez vous enfin le temps de le faire ! Se promener dans la nature, s’offrir un soin, un massage, faire du yoga, de la méditation, crier, chanter, dire ce qu’on pense en temps et en heure, rire…

 

5ème étape: allons plus loin

 

Chercher à comprendre notre enfance et le stress

 

Prenez le temps de chercher à comprendre ce qui dans votre enfance a pu vous manquer pour gérer votre stress.

Avez-vous manqué de compassion et vous deviez toujours être au top ? Avez-vous manqué de phrases d’encouragement et vous n’avez pas confiance en vous ? Avez-vous manqué d’explication sur la gestion de vos émotions et vous ne savez pas comment faire ? N’aviez vous pas le droit de dire non et aujourd’hui vous vous laissez trop faire par les autres ?
Prenez le temps de laisser remonter vos souvenirs d’enfance liés à ce stress, retrouvez ce qui vous faisait stresser enfant, les raisons profondes au-delà des déclencheurs.

Retrouvez aussi ce qui vous apaisait dans ces moments. Le regard encourageant de votre ami, un mot de votre mère, un tour de vélo au grand air, la peinture ?

Maintenant, trouvez comment revivre ces sensations d’apaisement dans votre vie d’adulte pour vous aider à décompresser au quotidien!

Moi je vais me promener à chaque fois que possible, la nature m’apaise vraiment, et sinon je chante 🙂 

 

Et vous ? Qu’est ce qui vous fait du bien ?

 

Pour aller plus loin vous pouvez lire plus de 15 articles sur le lâcher prise en cliquant ici ou consulter le blog de mon amie Sarah jemeliberedustress.com

Crédit photo : Yael Weiss – Geralt – OpenClipart – Cegoh

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

One thought on “Solutions concrètes pour gérer son stress

  1. Le problème avec le stress est qu’il est souvent êrçu comme négatif. Or, nous avons besoin d’un minimum de stress dans notre vie pour rester éveillé et aussi productif. La peception y est pour beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *