Pour commencer à vivre SA vie il faut oser être soi

etre epanoui heureux oser être soi

Cet article fait partie d’un carnaval d’article organisé par Gaëlle du blog www.sereinehypersensibilite.com

Pour lire tous les articles de ce carnaval cliquez ici !

 

A 20 ans, je n’étais pas heureuse. Partout autour de moi j’entendais des gens dire “20 ans c’est le plus bel âge !” Et moi je n’étais pas heureuse. Un jour j’ai réalisé que ce n’était pas possible de continuer comme ça, alors j’ai décidé de commencer une thérapie. A ce jour, cela reste le plus beau cadeau que je ne me sois jamais offerte ! Et c’est là qu’une personne de mon entourage, que je ne citerai pas mais qui se reconnaitra surement (rire!!) m’a dit “je ne sais pas comment tu fais pour aller voir un psy, moi j’aurais trop peur qu’il découvre qui je suis“.

Sa remarque m’a beaucoup fait réfléchir…Moi je n’avais pas peur qu’il découvre qui je suis ! Au contraire, j’avais envie qu’il découvre qui j’étais, et qu’il me le dise ! Parce que moi, je ne savais pas qui j’étais …

Et j’ai compris qu’il était temps que je trouve la réponse maintenant. Que sinon j’allais continuer à construire ma vie sur des bases, des valeurs, des croyances qui n’étaient pas les miennes et qui du coup ne me rendaient pas pleinement heureuse !

 

Oser être soi c’est déjà savoir qui l’on est.

 

Beaucoup d’entre nous ne savent pas vraiment qui ils sont.

« Salut, qui es tu ? Que fais tu dans la vie ? »

Lorsque l’on doit se décrire, on se définit souvent par une représentation de nous : notre métier, le lieu où l’on habite, notre rôle de maman/papa  de… Mais « qui l’on est », ce n’est pas « ce que l’on fait ». Qui l’on est va au delà de notre métier, de notre rôle social, de notre apparence physique, de nos possessions. Qui l’on est relève de notre être profond.

Imaginez que demain, par une terrible épreuve, vous veniez à perdre vos biens, votre métier, vos amis, votre famille, votre apparence physique. Ce serait horrible évidement, mais derrière tout cela, vous verriez que vous existez toujours ! Que vous êtes toujours là ! C’est donc bien que vous, votre être, qui vous êtes, se trouve au delà de tout ce que vous avez.

Mais alors qui sommes nous ?

 

Pour trouver qui nous sommes il faut déjà apprendre à se distinguer des autres

Oser etre soi

 

Rappelons-nous, dans un premier temps, que nous sommes tous uniques. Lorsque nous nous sentons pousser à vouloir ressembler à quelqu’un d’autre, rappelons-nous que chacun d’entre nous est unique et que chacun d’entre nous a le devoir de le rester. Et nous avons le devoir en tant qu’être humain unique d’exprimer pleinement qui nous sommes.

Oser être soi c’est se respecter en tant qu’être humain unique.

 

Pour reprendre une jolie citation de Jennyfer Vignaud :

L’écosystème de l’humanité a besoin de chacun d’entre nous, de chacun de nos talents, et que chacun de nos rêves se concrétise.”

Sinon il y a déséquilibre.

 

Nous sommes ce que notre cœur nous pousse à être.

 

Chacun à notre manière, nous sommes venus sur terre pour remplir une mission et c’est notre cœur, et non pas notre mental ou notre cerveau, qui en possède les informations. Osons donc nous tourner vers notre cœur pour trouver les réponses sur notre véritable nous.

 

Pour retrouver son vrai soi on peut se reconnecter à son âme d’enfant.

 

 

Lorsque nous étions enfant, nous avons tous su être nous même, plus ou moins longtemps, selon l’éducation reçue et les expériences de la vie. Nous avons osé rêver à notre métier « quand on sera grand », nous avons osé éclater de rire tout fort sans retenue, nous avons osé jouer à un jeu qui nous faisait envie, dire nos premiers mots même s’ils n’étaient pas parfaits.

Puis par peur du jugement (je vais être ridicule d’oser dire ce que je pense), par fausses croyances (être soi c’est être narcissique), par peur d’échouer (les études à suivre pour le métier que je rêve d’exercer sont trop difficiles pour moi), par peur de ne pas être compris (je me sens seul à penser cela) etc… nous avons petit à petit arrêté d’être nous même !

Je vous propose de retourner un moment en enfance, dans cette période pendant laquelle vous étiez juste naturellement vous-même, sans retenue, sans peur.

 

Poser vous quelques instants et laissez venir à vous de beaux souvenirs de votre enfance : vos jeux, vos rires, vos blagues. De quoi votre vie était elle faite, en positif ? Qu’est ce qui vous donnait du plaisir ? Qu’est ce qui vous illuminait ? Qu’est ce qui vous rendait vivant à l’époque ? Qu’est ce qui faisait que vous étiez vous-même naturellement unique ?

Repensez aussi à ce que vous admiriez ! Prenez vous toujours le temps aujourd’hui d’admirer ces mêmes choses ?

Notez ces informations, et regarder dans votre vie actuelle comment retrouver ces plaisirs ! Fixez vous l’objectif d’ici 1 semaine maximum de remettre dans votre vie, quelque chose que vous aimiez petit et que vous ne faites plus. Adaptez le au monde adulte si besoin !

 

Oser être soi c’est accepter d’être vivant, de ressentir des émotions

 

ose ressentir des émotions

 

Selon les expériences de la vie qui nous ont construites, il aura pu nous sembler préférable à un moment de fermer la porte de certaines émotions. Nos émotions sont le champ d’expression de notre cœur. Si être soi c’est fonctionner avec son cœur, il va donc falloir maintenant, accepter ce que nous ressentons comme émotions. Les bonnes comme les plus difficiles.

Acceptez que certaines choses puissent vous rendre triste ou en colère, vous en avez le droit ! En acceptant de les écouter, ces émotions difficiles vont pouvoir sortir, au lieu de rester coincées en vous !

Pour aller plus loin pour apprendre à accepter ses émotions, vous pouvez lire cet excellent livre pour petits et grands

 

 

Acceptez que vous puissiez être pleinement joyeux également !

C’est drôle de dire cela, spontanément beaucoup de personnes vont penser qu’elles osent être joyeuses mais il y a des fois où l’on n’ose pas sourire dans la rue alors que nous vivons une journée extraordinaire, où l’on n’ose pas rire d’une blague à gorge déployée au milieu d’un restaurant ! Ou encore que l’on n’ose pas chanter à tue tête dans sa voiture !

A partir de maintenant, essayez de vivre pleinement ces émotions positives également ! La joie est communicative, vous ferrez en plus du bien aux autres  

 

Oser être soi c’est enfin oser faire ce pour quoi nous sommes fait

 

Nos modèles d’éducation nous ont souvent poussés à nous forcer à faire plaisir aux autres, à inviter des personnes que l’on n’aimait pas spécialement, à choisir un travail qui convenait à nos parents. Mais il est important de comprendre que cela ne rend service à personne de se forcer. La personne qui se force n’en est pas heureuse, et les relations ne sont pas saines et positives. Les relations se construisent alors sur des mensonges et des obligations, pas sur la joie et le plaisir.

Faire ce qu’on aime ça commence donc par apprendre à se respecter et ne plus se forcer à faire des choses qui ne nous conviennent pas, juste pour faire plaisir à quelqu’un. Attention je ne dis pas qu’il ne faut plus jamais faire plaisir aux autres, mais c’est justement toute la différence entre avoir plaisir de faire quelque chose qui fait plaisir à l’autre, même si ce n’est pas notre truc, et se force à y aller, et ne pas ressentir le plaisir de faire plaisir.

A l’inverse, commencez par remplir votre vie de plus en plus de choses que vous aimez faire, vivre, et de personnes que vous aimez côtoyer. Faites des choses qui vous font du bien. Votre vie n’est pas censée être un ensemble d’obligations et de devoirs à accomplir. Un travail peut être une source d’épanouissement et de plaisir. Pour contribuer à l’évolution positive de la planète, rien ne serait plus merveilleux si demain chacun acceptait d’avoir la liberté d’exercer le travail qui lui plait !

 

Si votre travail ne vous convient pas mais qu’il vous semble encore difficile de changer, trouvez alors à coté de votre travail, des activités que vous aimez faire et autorisez vous à vous exprimer pleinement dans ces activités (peinture, sport, voyage) soyez vous-même dans ces moments là ! Faites vraiment les activités qui vous permettent de vous exprimer pleinement.

 

Oser être soi c’est devenir responsable de sa vie, la prendre en main, et devenir un adulte heureux, enfin.

etre epanoui heureux oser être soi

 

Cela vous semble possible ? Quelles difficultés rencontrez vous qui vous empêchent d’être vous-même ?

Enregistrer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

6 thoughts on “Pour commencer à vivre SA vie il faut oser être soi

  1. Bonjour Delphine,
    je te rejoins, à 20 ans, c’est un peu flippant quand on n’est pas épanouie et qu’on est remplie de doute de s’entendre dire que c’est la plus bel âge !!!
    En plus, ce n’est pas vrai, c’est qund on commence à s’accepter, à se connaitre vraiment que c’est le plus bel âge et ce n’est pas toujours le cas à 20 ans.
    Merci pour cet article.
    Passe une belle journée

  2. Ton parcours resemble au mien, Delphine! 🙂

    Au travail, je rends service à plusieurs personnes, mais je ne suis pas la p!?# à personne! Voilà ma façon de mettre mes limites.

    À 20 ans, je n’étais pas plus heureux. En fait, c’est dépassé 25 ans que j’ai commencé à me tourner vers un travail que j’aime, à sourire à plus de gens, à faire du ménage dans ma vie et j’ai retoruvé mon coeur d’enfant!

    Même si j’ai des moment difficiles au travail, j’arrive à m’accomplir autrement! Je bricole, je fais du cosplay, du Reiki, je joue et composer de la musique! Bricoler était quelque chose que j’adorais étant petit et j’ai retrouvé ça! 🙂

  3. Salut Delphine,

    Il faut avoir beaucoup de courage pour entamer une thérapie à la vingtaine.

    Moi j’ai commencé plus tard, à 33 ans, l’âge du Christ, l’âge de la résurrection, l’âge du renouveau il paraît … bref j’ai tellement aimé m’analyser que maintenant je me forme pour en faire mon métier. Ironie du sort ou destin inébranlable ?

    J’ai vu que tu donnais une grande importance à nos émotions dans ce travail thérapeutique, je suis bien d’accord, c’est la base de tout; c’est d’ailleurs le premier article que j’ai publié sur mon blog qui parle psycho et relation.
    Si tu le permets, je te laisse un lien dans ce commentaire. Libre à toi d’en faire ce que tu veux 😉

    http://moi-et-les-autres.com/5-emotions/

    À bientôt;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *